Accueil Bagdam Textes Liens Archives Nous soutenir Privées d'elles

RENCONTRE NATIONALE
Terres de femmes, terres lesbiennes -
10 avril 2016

dans le cadre du 19e Printemps lesbien de Toulouse (2-14 avril 2016)
RETOUR EN IMAGES
 Photos Alix, Christelle, Marion, Suzette


PERDUE On dit de quelqu'une qu'elle est « perdue »,
quand elle ne vit pas avec des lesbiennes, dans des peuples d'amantes

Monique Wittig, Sande Zeig, Brouillon pour un dictionnaire des amantes, 1976

Les créatrices des terres lesbiennes des années 1970-80 ont répondu en beauté aux deux amantes du Dictionnaire, en inscrivant dans le réel le désir le plus cohérent qui soit pour des lesbiennes : vivre entre femmes, et en permettant aux lesbiennes perdues en hétéroland de trouver où vivre leur désir.


Françoise Flamant, auteure de Women's Lands, Oristelle Bonis, éditrice iXe,
Suzette Robichon, organisatrice de la rencontre
avec Brigitte Boucheron

Au commencement de cette rencontre était un livre, Women's Lands, construction d'une utopie, Oregon, USA, 1970-2010 (éd. iXe, 2015), son auteure, Françoise Flamant, et son éditrice, Oristelle Bonis. Puis il y eut Suzette Robichon, enthousiaste lectrice du livre, qui proposa à Bagdam d'inclure une rencontre nationale sur les terres de femmes dans le Printemps lesbien 2016, ce qui fut fait.
Le travail de recherche de Françoise Flamant nous a donné l'envie très forte que soient dites, et entendues, les communautés de vie d'ici et maintenant, porteuses de cette utopie d'un autre monde à construire.
Nous avons invité aussi les maisons de vacances, lieux de rencontre plus ponctuels, mais porteurs également d’initiatives, d'énergies lesbiennes.


IMAGES D'UNE MÉMORABLE RENCONTRE AU CŒUR DE L'HISTOIRE LESBIENNE
Nous étions plus d'une centaine, c'était trop court, nous n'avons pas eu le temps de parler parler encore, d'en savoir plus,
de débattre des évolutions, du futur des terres, de ce que chacune voudrait en faire, ce que d'autres voudraient lancer.
C'était un premier moment de rencontres.
Dans la trame de nos paroles, de nos images, se sont tissés des fragments de notre lesbimoine ici, maintenant.

Rencontre en trois temps :
• Terres lesbiennes en Oregon. Retour en images
: diaporama de Françoise Flamant commenté par Suzette Robichon et deux vidéos enregistrées spécialement pour la rencontre, l'une par Françoise Flamant
« en direct » de Californie, l'autre par Carol Newhouse, pionnière des terres lesbiennes.
• Terres lesbiennes en France et lieux de vacances. Évocation par leurs créatrices en paroles, en images, en humour et en émotion.
• « Lesbiennes d'intérêt général ». Présentation de ce fonds de dotation par Alix Béranger.



Et toute la rencontre est filmé
par Flora Cariven
et photographiée par Christelle Calle



TERRES LESBIENNES EN OREGON

Le site des éditions iXe ICI


Maison à WomanShare
photo Françoise Flamant, 2012


Cercle de paroles, Owl Farm, vers 1980
photo Ruth Mountaingrove


Travaux à WomanShare, 1975

photo Carol Newhouse


Construction de la grange Natalie Barney
à Rootworks,1979
photo Ruth Mountaingrove


WomanSpirit (1974-1984), célèbre revue du mouvement féministe et lesbien américain
photo Carol Newhouse

Suzette Robichon commente le diaporama de Françoise Flamant sur les terres lesbiennes de l'Oregon


Les principales terres lesbiennes de l'Oregon


Terres lesbiennes aux États-Unis et au Canada




Françoise Flamant « en direct » de Californie


Carol Newhouse, pionnière des terres lesbiennes, raconte et s'émerveille de notre rencontre.


TERRES LESBIENNES EN FRANCE

PRÉLUDE
Rencontres de Paussac (1979), Marcevol (1980), L'Euzière (1981), les premières rencontres lesbiennes féministes d'été nous faisaient vivre un quotidien parfois pendant 8 ou 15 jours. Terreau des futures Terres ? En tout cas de leur possibilité, comme celle d'un village en Ardèche, en 1980, évoqué par Nicole de Poitiers au début des témoignages, et qui ne fut qu'un beau rêve


Rencontre de Marcevol, 1980
Photo Nicole Bonnin


Rencontre de L'Euzière, 1981
Photo Nicole Bonnin


LES TERRES SE RACONTENT
De forts témoignages, en paroles, en images, en humour, en émotion.
Bouichette, Douach, Porteteny, Prim, toutes n'étaient pas là. La carte des Terres lesbiennes en France reste à faire. D'autres rencontres sont à venir.

Peu de photos hélas.




Terres lesbiennes > témoignages en paroles, en images, en humour et en émotion





Pause dans le jardin de Folles Saisons

QUELQUES IMAGES DE BOUICHETTE (AUDE) DANS LES ANNÉES 1980


Jour de fête à Bouichette vers 1982-83


Bouichette, cabane la Dragonne


Quotidien à Bouichette vers 1982-83


IN MEMORIAM
Pour Nadine Laroche qui aurait tant aimé participer à cette rencontre


Nadine Laroche (1951-2010)

Lesbienne radicale, “résistante” de la première heure, créatrice en 1986, avec quelques amies, de La Grimoire, une journale lesbienne dont le sous-titre devint à partir de 1995 « Journale justicière lesbienne intergalactique et aborigène ».

 

Nadine aimait particulièrement l'idée des terres lesbiennes et avait consacré un article illustrée de nombreuses photos à La Cum des Agals (Bouichette, dans l'Aude) : « Je suis tombée dans mon rêve à La Cum des Agals »
La Grimoire, n° 14, octobre 1995.



MAISONS DE VACANCES EN FRANCE

L'Impatiente, dans la Somme
Mondès, Saouis,
dans le Gers
Le Pouy, dans les Landes
,
toutes n'étaient pas là.
Depuis les années 1980, elles organisent des séjours, dans leurs magnifiques maisons, et en août 2016, un festival de musique aura lieu au Pouy (cliquer ICI).


L'IMPATIENTE
(Somme)




MONDÈS
(Gers)

Le site : ICI


SAOUIS
(Gers)
Le site :
ICI


LE POUY
(Landes)
Le site : ICI




IN MEMORIAM
Pour Gabriele von Beckerath.
Nous aurions tellement aimé qu'elle soit parmi nous.


Gabriele von Beckerath
(1939-2012), fondatrice de Roussa, avec son amie Monika Morrison


ROUSSA, maison lesbienne de vacances et de ressourcement dans le Gers (1986-2001)

LE FONDS DE DOTATION « LESBIENNES D'INTÉRÊT GÉNÉRAL »

PRÉSENTATION PAR ALIX BÉRANGER ET SUZETTE ROBICHON
Cette journée de rencontre s'achève avec la présentation du tout nouveau fonds de dotation « Lesbiennes d'intérêt général », destiné à financer des projets lesbiens.
Les axes principaux :
• combats politiques
• visibilité des lesbiennes
• moyens de communication
• financement des actions initiées par des associations existantes
• aide aux associations pour monter leur propre fonds de dotation
.


Suzette Robichon et Alix Béranger




Le reportage photo des journées précédentes ICI

Retour au programme ICI - Retour haut de page
 bagdam@bagdam.org
Dernière mise à Jour : 16 juillet, 2016